Windows 8.1 – Envie d’avoir plus de 4Gb de RAM en 32bits ?

Le besoin de compatibilité avec les applications 16 bits maintiennent des contraintes fortes sur la gestion de la RAM par l’OS. Mais sous Windows 8.1, ces contraintes disparaissent. Voyons ensemble comment avoir plus de 4Gb de RAM avec son OS 8.1 en 32bits.

Aujourd’hui, beaucoup de nouvelles machines sont vendues avec plus de 4Gb de mémoire RAM. Il est souvent frustrant de ne pas pouvoir utiliser ces 4, 8, ou plus de RAM, voir même, la RAM accessible est souvent limitée à 3Gb, tout le monde connait le switch /3Gb qu’il fallait rajouter dans l’Autoexec.bat sur nos anciens OS pour arriver à utiliser 3.5 Gb de RAM tout au mieux.

Certains systèmes d’exploitations comme Linux mettent en œuvre une fonctionnalité appelée « extension d’adresse physique » ou le mode PAE (Physical Address Extension), qui passe l’adressage mémoire 36 bits, permettant un accès à un total de 64 Go de mémoire principale sur le système. De même, Microsoft a mis en place le PAE dans le noyau Windows, mais il est désactivé par défaut et accessible uniquement sur les éditions serveur de Windows. À cette fin, un patch adapté du noyau Windows sera nécessaire afin d’atteindre le même avantage d’accès mémoire (édition Desktop uniquement).

WindowsPAE_1
Avec seulement 3,5 Go sur 8 Go de mémoire vive disponible, c’est juste un pur gaspillage de ressources potentielles

Mis à part quelques exceptions notables, qui seront mentionnées plus loin, activer PAE dans Windows est un exercice plutôt indolore et sans effets secondaires nocifs :). Bien que vous puissiez prendre en charge jusqu’à 64 Go de mémoire en mode PAE, chaque processus est limité à 2 Go d’espace mémoire par processus actif. Pour certaines applications gourmandes en mémoire, comme Adobe Photoshop, mieux vaut utiliser une version 64 bits de Windows à la place. Je considère le mode PAE plus comme un pis-allé qu’une solution réelle à long terme. Heureusement, pour une bonne partie des applications, cela devrait suffir.

Activer le mode PAE sur Windows 8.1 est un processus assez simple. Toutefois, avant de commencer la procédure, assurez-vous qu’aucun disque RAM ou pilotes d’optimisation de mémoire sont actifs, afin d’éviter d’éventuels conflits et bien entendu, d’avoir une sauvegarde fraîche de votre système. Vous pouvez les réactiver une fois que vous avez démarré avec succès en mode PAE sur Windows. Pour des raisons de sécurité et de récupération plus facile, vous allez créer un élément dans le boot menu, de façon a pouvoir switcher entre les modes non-PAE et PAE afin de pouvoir dépanner la bête si besoin..

Aller, on y va:

1. Téléchargez le Patch PAE Windows kernel depuis la page de Wen Jia Liu’s.
2. Ouvrez votre Bureau et accédez à l’emplacement de téléchargement pour ouvrir le Zip.
3. Extraire PatchPae2.exe dans votre dossier System32. Par défaut -> C:\Windows\System32.
4. Faites un click droit sur le bouton Démarrer de Windows et choisir « Command Prompt (Admin) »
5. Exécutez dans l’ordre les lignes de commandes suivantes :

cd %SYSTEMROOT%\System32

PatchPae2.exe -type kernel -o ntoskrnx.exe ntoskrnl.exe

PatchPae2.exe -type loader -o winloadp.exe winload.exe

bcdedit /copy {current} /d « Windows 8.1 (PAE Patched) »

CMD_2
Windows génère boot ID unique, défini les options PAE.

À ce stade, vous verrez un message indiquant que l’entrée a été copiée avec succès. Notez la longue chaîne de lettres et de chiffres entourées d’accolades, représentant l’ID de démarrage, puisque vous aurez besoin de l’utiliser pour les prochaines commandes:

bcdedit /set {COLLER LE BOOT ID ICI} kernel ntoskrnx.exe

bcdedit /set {COLLER LE BOOT ID ICI} path \Windows\System32\winloadp.exe

bcdedit /set {COLLER LE BOOT ID ICI} nointegritychecks 1

bcdedit /set {bootmgr} default {COLLER LE BOOT ID ICI}

bcdedit /set {bootmgr} timeout 5

Une fois que toutes les commandes sont traitées, vous devrez redémarrer votre système pour que les modifications prennent effet. Lorsque vous redémarrez, vous arrivez sur l’écran du gestionnaire de démarrage de Windows, vous pouvez sélectionner le mode de démarrage. Le temps est réglé sur cinq secondes, mais vous pouvez la modifier si vous le souhaitez en utilisant la commande suivante, en remplaçant le X par le nombre de secondes souhaitées pour la temporisation, un 0 démarre immédiatement avec le choix par défaut, ou -1 délai indéfini.

  • bcdedit /set {bootmgr} timeout X

    WindowsPAE_3

    Lorsque Microsoft pousse les mises à jour vers Windows 8.1, il peut parfois inclure des mises à jour du noyau lui-même. Si jamais cela arrive, il suffit de lancer la commande suivante pour actualiser le noyau PAE.

  • PatchPae2.exe -type kernel -o ntoskrnx.exe ntoskrnl.exe

    Et enfin, si vous souhaitez retourner sous Windows et revenir à son ancien état, sans PAE, vous pouvez le faire en effectuant les tâches suivantes:
    1. Effacer l’entrée de démarrage pour « Windows 8.1 (PAE Patch) » via msconfig.
    2. Effacer les fichiers ntoskrnx.exe et winloadp.exe de System32.

    Bon, maintenant que nous avons démarré sous PAE, voyons le résultat:
    WindowsPAE_4
    Ahhhhh, bien mieux !

    Avertissements:

    Avec tout cela, il est important de garder à l’esprit que certains pilotes de matériels pourraient ne pas fonctionner correctement en mode PAE. Intel graphismes HD developpé autour de Sandy Bridge sera confronté à des problèmes de corruption de mémoire tampon vidéo, puisque les pilotes écrits pour Windows 32 bits 8.1 ne prennent pas en charge la mémoire d’adressage étendu qui est présent dans le mode PAE. La seule solution connue est de forcer l’installation de la version Windows XP 32 bits du pilote Intel HD Graphic.

    Selon vos besoins, cette solution fonctionne plutôt bien pour la plupart des cas, avec un inconvénient majeur: vous vous retrouvez sans Aero-Glass. La raison est que le driver n’est pas écrit pour suivre le dernier Framework WDDM. Un autre point noir est que les puces graphiques GPU Nvidia Optimus sont rendues inutiles lorsque l’hôte GPU intégré ne fonctionne pas avec les bons pilotes. Nvidia et AMD quand à eux ne sont pas affectés par la limitation PAE.

    Cela pourrait être dommageable si vous avez besoin de faire tourner des grosses applications groumandes en ressources graphiques, comme AutoCAD par exemple.

    Cet article sur l’activation PAE doit être considéré comme une amélioration de sa machine si l’on ne souhaite pas passer au 64bits, pour des raisons de soft incompatible 64Bits par exemple, mais par contre, avec le besoin d’exploiter toute la RAM disponible. (il serait dommage de ne pas exploiter toute la RAM tout de même)

    Il est certain que si le besoin en ressources devient plus important, alors, une migration en 64bits sera innévitable.

    A bientôt pour un nouvel article…

    Please follow and like us:
  • Comments

    1. By André BLANC

    2. By Adrien Bourmault

    3. By Clement

    4. By André BLANC

    5. By Clement

    6. By André Blanc

    7. By MARTY Gilles

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial