Windows Azure Pack – Presentation

Vous avez certainement entendu parler de Windows Azure, l’offre de cloud signée Microsoft (Si la réponse est non, rendez-vous ICI ). En revanche, ce que vous ne connaissait peut-être pas, c’est la version « on premise » de Windows Azure, Windows Azure Pack pour Windows Server.

Ce pack vous offre la possibilité de profiter des fonctionnalités de Windows Azure, dans votre Datacentre, incluant l’Infrastructure As A Service (IAAS), Software As A Service (SAAS) ou Platform As A Service (PAAS), et ainsi, de bâtir vos propres offres de Cloud privé, public ou bien hybride en s’intégrant à Windows Azure. Cela vous permet de ré-orienter votre IT en vous positionnant en tant que fournisseur de service. Vos différents clients se placent ainsi en consommateur de service.

Au fil de mes prochains posts, je vous propose donc de découvrir ce pack, en couvrant les pré-requis, l’installation et la configuration des nombreux composants.

Commençons par le début et essayons de comprendre ce qu’est exactement Windows Azure Pack. Je vous propose l’explication suivante (source Technet):

« Window sAzure Pack pour Windows Server est une collection de technologies Windows Azure, disponible aux clients Microsoft sans coût supplémentaire, que vous pouvez installer dans votre centre de données. Il s’exécute sur Windows Server 2012 R2 et System Center 2012 R2, via les technologies Windows Azure et vous permet d’offrir un cloud riche, en libre-service, prenant en charge plusieurs clients, et cohérent avec l’expérience Windows Azure publique.

Le Pack Windows Azure inclut les fonctionnalités suivantes :

  • Portail de gestion pour les locataires – Un portail personnalisable en libre-service pour configurer, analyser et gérer des services comme Sites Web, Machines virtuelles et Service Bus.
  • Portail de gestion pour les administrateurs – Portail où les administrateurs peuvent configurer et administrer les clouds de ressources, les comptes d’utilisateur, les offres proposées aux locataires, les quotas et la tarification.
  • API de gestion des services – API RESTful qui permet plusieurs scénarios d’intégration dont l’intégration d’un portail personnalisé et de systèmes de facturation.
  • Sites Web – Service qui fournit une plateforme d’hébergement Web partagée, à densité élevée et évolutive pour les applications Web ASP.NET, PHP, et Node.js. Le service Sites Web comprend une galerie personnalisable d’applications Web open source et l’intégration avec les systèmes de contrôle de code source pour les sites et les applications Web conçus en fonction du client.
  • Machines virtuelles – Service fournissant des fonctions d’infrastructure en tant que service (IaaS) pour les machines virtuelles Windows et Linux. Le service Machines virtuelles comprend une galerie de modèles de machines virtuelles, des options de mise à l’échelle et des fonctions de mise en réseau virtuel.
  • Service Bus – Service qui fournit des services de messagerie fiables entre des applications distribuées. Le service Service Bus comprend des fonctions de publication/abonnement basées sur les files d’attente et les rubriques.
  • SQL et MySQL – Services qui fournissent des instances de base de données. Ces bases de données peuvent être utilisées en association au service Sites Web.
  • Automatisation et extensibilité – Capacité à automatiser et intégrer des services personnalisés supplémentaires dans la structure, notamment un éditeur de runbooks et un environnement d’exécution »
  • Attention toutefois à la phrase « sans coût supplémentaire ». En effet, si Windows Azure Pack est bien gratuit, il nécessite un ensemble de composants (OS, SQL Server, suite System Center), qui reste eux soumis à license.

    Pour le déploiement de Windows Azure Pack, Microsoft propose deux types d’infrastructure:

  • Une architecture dite « déploiement express », adaptée à vos POCs (Proof of concept) ou lab.
  • Une architecture dite « distribuée » pour votre production.
  • Pour faire simple, sur une infrastructure « express », tous les composants sont installés sur un même serveur et sur une infrastructure distribuée les différents composants sont éclatés sur plusieurs serveurs, comme nous pouvons le constater sur les schémas suivant (source Technet):

    WAP-Pres-1

    WAP-Pres-2

    Dans cette première partie, nous avons pu comprendre ce qu’est « Windows Azure Pack », et nous avons pu voir les différents types d’architecture.

    Dans les prochains posts de cette série, je vous proposerai de rentrer dans le détail de l’installation pour une architecture Expresse, ainsi que des divers composants nécessaires.

    Autres posts de la série:

  • Azure Pack – Les pré-requis
  • Azure Pack – Installation du Service Provider Foundation
  • Azure Pack – Installation
  • Azure Pack – Configuration
  • Azure Pack – Créer un plan
  • Azure Pack – Côté client
  • Azure Pack – Installation de SMA
  • Azure Pack – Intégration de SMA
  • Please follow and like us:
    Tags:

    No Responses

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial